Qu’est-ce qu’un Mini PC ?

Qu’est-ce qu’un Mini PC ?

Chéri j’ai rétréci le PC ! Cela aurait pu être le titre d’un film à succès des années 80, mais non il a préféré rétrécir ses gamins plutôt que miniaturiser l’électronique. Bref le mini PC est de plus en plus présent autour de nous. Il remplace allégrement nos vieilles tours beaucoup trop grandes, surtout quand on ne fait que de la bureautique avec. Voici un petit article pour faire le point.

Mini PC : nouveau marché ou feu de paille high-tech ?

Surgissant d’un peu partout ces derniers temps à des prix défiants toute concurrence, le MiniPc suscite bien des questions. Mais quelles solutions apporte-t-il ? Et, à part poursuivre l’histoire parfois chaotique de la miniaturisation et de la portabilité, à quoi sert-il ?

Sous le capot des mini PC – Hardware

Entre tous ces mini-là, peu de différence quand à la structure interne. Avec eux, pas de surprise ni de dérive : vous aurez 2 Go de mémoire vive, entre 32 ou 256 Go de capacité de stockage et un processeur Intel dans les cas les plus fréquents. Calmons de suite le bidouilleur qui frémit en vous : n’espérez pas faire évoluer sa capacité mémoire autrement qu’en usant des solutions de stockage externe. Question connectique on retrouve le laïus habituel : HDMI, USB 2.0 ou 3.0 sur les meilleurs modèles, souvent un port jack audio, parfois un VGA ou un port Ethernet 10/100. Avec WiFi 802.11 b/g/n et Bluetooth 4.0, bien évidemment. Les MiniPc s’habillent en Windows 8.1 ou 10 et démarrent en seulement quelques secondes. Ce détail les rend parfaits pour une utilisation rapide, au coup par coup, on-the-way.

Pour faire quoi ?

Pour la bureautique d’abord. Ces minis sont tout à fait en mesure de faire tourner les logiciels bureautiques que vous affectionnez. LibreOffice est fort à l’aise par exemple sur ces machines. Elles se débrouillent aussi avec les PDF, même les plus lourds. Il faut cependant rester lucide sur les limitations inhérentes à la vitesse du processeur ainsi qu’à la quantité de mémoire vive, et éviter les calculs intensifs. Pour autant, les périphériques comme les imprimantes et les scanners sont très bien pris en charge via l’USB.

Pour le web ensuite. Pour un investissement qui peut s’avérer moindre, votre Mini PC assure votre connexion au Web. Il suffit d’un navigateur récent et le surf démarre sans avoir peur de la multiplication des onglets, des pages les plus indigestes ni du visionnage vidéo, tant qu’on ne reluque pas du côté du 4K. Leur rapidité de mise en route et leur peu d’encombrement en font des postes de surf idéaux pour n’importe quelle pièce de la maison. De plus, vous pouvez envisager de transformer la mini-machine en centrale dédiée au téléchargement, exercice dans lequel elle excelle.

Côté multimédia. le MiniPC traite sans sourciller tous les types de fichiers audios, de même qu’il fait tourner vos lecteurs de musique favoris. En lecture vidéo, il faut être moins regardant et se limiter à des fichiers classiques. Les MPEG2, MPEG4 et RMVB ne posent aucun problème jusqu’au 1080p. Après, ça hoquète sérieusement et le MiniPc se révèle non approprié aux usages vidéos les plus exigeants. Oubliez aussi votre casque de réalité virtuelle, il pschittera complètement avec un MiniPC aux commandes.

Quant à la gestion des images, elle peut-être envisagée sereinement sur ce type de postes, du moins dans ses applications les plus courantes. Photoshop et ses opérations les plus intenses sont gérées sans à coups. Lightroom par contre est trop gourmand pour notre MiniPC et il vaut mieux éviter la rencontre entre ces deux-là.

Côté jeux, les titres oldies 2D et 3D passent sans encombre sur le MiniPC. Pour les plus récents, bonne surprise, c’est aussi possible : les HearthStone, Ronin, Broforce et Flame Over tournent sans donner l’impression de se retrouver en terrain trop lourd. Le Mini-Pc se révèle aussi idéal pour le jeu en streaming, avec la grosse bécane bruyante qui calcule dans une pièce voisine, tandis que vous vous détendez dans le calme du salon sur votre MiniPC.

On le voit, le Mini PC peut servir à beaucoup de choses. Toutefois, n’oubliez pas qu’il n’est pas un outil multi-casquettes. Du fait de sa mémoire interne dédiée, l’engin ne peut pas servir à plusieurs usages à la fois. Pour autant sa portabilité, sa faible consommation et son niveau de bruit très faible en font vite un compagnon apprécié. A vous de trouver votre manière d’utiliser ce nouvel assistant informatique plutôt prometteur.

Acheter un mini PC ? Ou et pour combien ?

Pour tout savoir comment choisir et acheter votre mini PC lisez notre guide dédié ? Sinon voici une petite sélection de produits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *