Simulateur de conduite : quand Google Maps se met au service des geeks…

Simulateur de conduite : quand Google Maps se met au service des geeks…

Le geek s’entoure de plus en plus de tout ce dont il a besoin. C’est au tour de Google Maps de se mettre à son service, non pas pour lui offrir de quoi le divertir, mais plutôt pour l’aider à se préparer avant de prendre la route vers une destination ou une autre. Gros plan sur le simulateur de conduite proposé à titre gratuit par le numéro un des moteurs de recherche.

Le simulateur Google Maps – Généralités

Le simulateur de conduite est pour Google Maps ce qu’est le simulateur de vol pour Google Earth. L’application grandeur nature vient de débarquer sur la toile. Bien entendu, la vue est aérienne. L’environnement est réel, il s’agit des cartes de la célèbre plateforme de cartographie. L’auteur est le programmeur développeur japonais Katsuomi Kobayashi qui travaille pour le compte de Frame Synthesis. C’est un geek, lui aussi, mais un geek hors du commun, doté d’une grande inventivité. Afin de mieux connaître les règles et l’historique, et surtout pour essayer, vous pouvez accéder à la page en cliquant ici.

Consulter plutôt que jouer

L’outil permet donc de conduire un véhicule sur les routes présentes partout sur la planète. Vous n’avez qu’à choisir un lieu, et votre zone et ses tracés routiers vont s’afficher pour de vrai. Vous prenez soit un bus, soit une voiture, puis vous démarrez. Vous pouvez parcourir des kilomètres et des kilomètres sans carburant grâce à cette version Google Maps de 2D Driving Simulator.
Les concepteurs des simulateurs de conduite comme Real World Racing et The Crew n’ont pas à s’en faire car le simulateur Google Maps ne propose aucun challenge. Le supposé « joueur » qui est plutôt un internaute qui souhaite découvrir à l’avance la destination de ses prochaines sorties afin de préparer au mieux son itinéraire n’a même pas d’adversaire à qui se frotter.

Les points forts et les points perfectibles du simulateur Google Maps

Quoique le décor soit réel, il n’y a pas de collision, c’est-à-dire que votre véhicule peut passer par exemple sur les arbres, sur les rizières, sur le toit des immeubles et par-dessus l’océan. Qui plus est, la consultation est dépourvue de son. Donc, de ce point de vue là et du point de vue tenue de route, préférez Watch Dog d’Ubisoft. Au niveau du graphisme, il n’y a pas de changement, c’est Google Maps. Donc, ce n’est pas vraiment très impressionnant.
Le simulateur de conduite de Google Maps peut toutefois se targuer d’être le plus grand « open world » au monde. Devant lui, la carte de GTA V est moindre. L’outil va vous permettre de parcourir la totalité des pays qui sont répartis à travers le globe, du Nord au Sud et d’Est en Ouest. Cerise sur le gâteau, les passionnés du code de la route peuvent activer les warning et les clignotants. Vous avez hâte de vous mettre en route et voyager en virtuel à travers toute la planète ? Alors, bonne route !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *